Accéder au contenu principal

Le MUC en balade en Espagne

Lorsque le mail d'inscription pour la rogaine du Cap Creus arrive dans notre boîte, nous ne mettons pas longtemps avant de se décider pour participer.

Les binômes de l'an dernier se reconstituent rapidement (David & Alain, Mayeulle & Fany, Aline & Simon) avant que les blessures de notre présidente et de notre montagnard nous obligent à reconsidérer les binômes. Ca sera donc David & Simon sur le 6h, Fanny & Aline sur le 3h. Entre temps, José et Christine décident de faire prendre l'air à Axel, et nous sommes ravies Fanny et moi d'accueillir Christine dans notre équipe. En last minute, Jean-Gab & Laure s'inscrivent également. Le MUC sera bien représenté cette année.


On se retrouve tous le vendredi soir à l'hôtel (enfin presque: Fany & David choisissent l'option camion pour la nuit). On papote un peu, on check le matériel obligatoire par équipe, et hop, tout le monde au dodo de bonne heure pour faire le plein d'énergie.

Le lendemain matin, on retrouve Fany & David en tongs à moins d'1h du départ. Ils avaient zappé le petit alinéa qui précisait qu'il fallait 40 min de marche pour se rendre sur le lieu du départ.



Un petit coup de stress plus tard, nous voilà tous en route pour le contrôle de matériel puis le parc de départ. Le temps est magnifique, le soleil brille, pas un nuage dans le ciel, une température plus que douce... En short et T-shirt, on profite déjà du paysage en montant sur le plateau.









Nous laissons Marin à notre reporter photo (merci encore José), tandis que Nathan fera le 3h avec l'équipe filles. On rentre dans le parc fermé, la pression monte..... non en fait, pas du tout. On est vraiment en mode tranquille, avec pour objectif principal de profiter un maximum.










 On déroule les cartes, et c'est parti pour 20 minutes de planification d'itinéraire.


On se choisit 11 postes, et 3 postes en option. Pour ma part, j'aimerais bien faire mieux que l'an dernier avec un résultat de 3 postes (ca ne sera pas trop compliqué: au bout d'1h, nous trouvons notre 3e balise).

On part doucement, on fait attention à chaque sortie de poste, on calcule attentivement notre itinéraire, et on choisit surtout de ne pas changer de stratégie en cours de poste à poste.



Vous rajoutez à ça (en vrac, la liste n'étant pas exhaustive):
  • les yeux de lynx de Fany,
  • une bonne cohésion de groupe,
  • les papotages de filles en cours de route,
  • une bonne ambiance,
  • des paysages tous aussi beaux les uns que les autres,
  • du plaisir, du plaisir, du plaisir,
  • un Nathan remonté à bloc dans la dernière heure pour motiver sa troupe de filles,
  • des "hola" à chaque rencontre d'une autre équipe,
  • ....
Illustration en images:

Quand faut monter.... faut monter

Définition de la cohésion d'équipe: tous regarder dans la même direction
Jamais ton sourire tu ne lâcheras

Résultat: on finit nos 11 postes en 2h45 (déjà??? on aurait bien continué une heure de plus). Un petit regret pour la 49 que nous aurions pu aller chercher si nous n'avions pas voulu jouer la carte de la sécurité.... cette 49 qui nous aurait rapporté les 4 points manquant pour monter sur le podium.

Mais nous nous sommes régalés, nous avons pris beaucoup de plaisir, nous avons super bien mangé... et c'est bien là l'essentiel!




En bonus, quelques photos de l'équipe des garçons, ainsi que Jean-Gab et Laure.


Euh... David.... faudrait voir à pas semer ton coéquipier

Bon c'est bon, le coéquipier suit toujours

Jean-Gab et Laure, toujours avec le sourire
Enregistrer un commentaire