Accéder au contenu principal

GeoBike OFF par Pierre


J'entends parler de la geobike lors d'un MUC'apéro et de suite l'idée me séduit... Google me donne quelques infos intéressantes sur cette épreuve : 260km, avec un suivi GPS, zéro (ou presque) logistique et aucune limite de temps ! Malheureusement, c'est le WE du 6 octobre 2012 : impossible pour moi d'y être.

Bref, je vérifie le parcours, en discute avec mon pote Jaja : C'est décidé, on se lance dans l'aventure le WE du 16 septembre. L'idée est de faire le parcours au complet avec suivi d'itinéraire avec carte IGN, on s'accorde un confort non négligeable : des nuits en gites (on porte toutes nos affaires dans nos sacs à dos - 6kg maxi)... 3 jours au total pour faire ce parcours avec départ de St Maurice pour gagner un peu de temps sur l'approche en voiture.




16 septembre :

On pars de St Maurice de Navacelles. Descente impossible vers le cirque : un peu frustant, ça commence mal, on fait plus de marche à pied que de vélo...On continue : Vissec, Campestre et Luc puis Dourbie : Ca roule un peu mieux malgré quelques poussettes dans les cotes, et la moyenne est très faible. On est très en retard sur nos prévisions. Arrivés à Camprieu, il est déjà 18h, nous n'avons plus le choix, il faut arriver au plus vite au gite de Meyrueis, on prend un raccourci par l'Abime de Bramabiau au lieu de remonter vers Prat Peyrot (on gagne 1h). Pour la dernière descente sur Meyrueis, on prend le GR plutôt que la route : une descente excellente dans les sous bois : mémorable ! Après 9h et 80km de VTT, on arrive au gite de la Draille, accueil fort sympathique, repas correct.

17 septembre :

On repart au plus tôt (8h). Direction St Pierre des Tripiers, puis on surplombe les gorges du Tarn (petite erreur de chemin, et on se retrouve encore à pousser le vélo !) et on resdescent au bord du Tarn pour suivre un sentier creusé dans le rocher  qui est un vrai régal. Descente sur le Rozier, une crevaison à déclarer de mon coté (je me disais que cela faisait longtemps que je n'avais pas rajouté de produit...). Nous ralongeons le parcours pour rejoindre notre gite à Rivières sur Tarn. Journée un peu plus courte  : 65 km en 8h. Peu de portage, section néanmoins peu roulante.

18 septembre :

Départ vers 8h. On s'arrête à la Superette du village pour le p'tit déj. Et on continue notre parcours. En démarrant de Rivières, on est un peu excentré par rapport au parcours, on coupe donc à travers un chemin conseillé par le gite : on gagne un peu de temps précieux... Ce sont essentiellement des grosses pistes très roulantes qui nous amènent vers la Roque Ste Marguerite. En suite, c'est la plateau du Larzac, que du caillou, pas un village. Les camel sont vides, obligés de faire un détour vers la Cavalerie et l'Hospitalet. Il faut avancer, il reste encore beaucoup de bornes à faire, on passe à la Couvertoirade, puis le Caylar. Ca commence à être sacrément long. On demande notre chemin à un autre gars en vtt qui se fout bien de nous et nous envoie sur une piste qui ne va pas dans notre direction. On se rend compte de la supercherie, mais c'est déjà trop tard, on coupe à travers champ pour récupérer notre trace. On continue en suivant le réseau vert GT34. Le soleil est bien bas lorsqu'on arrive enfin à St Maurice, fin de notre parcours. Journée très longue : 110km en 11h (heureusement pas de portage)


Conclusion :

Le parcours est vraiment  très varié. Notre première journée fut la plus difficile à cause de nombreux portages. Les deux autres jours sont plus roulables. Sur 3 jours, ce parcours est faisable sans aucun soucis. Par contre, pour ceux qui veulent le faire dans les conditions de la geobike, bon courage à eux (mais ce doit être une super aventure) !

 Pierre
3 commentaires