Accéder au contenu principal

Couloirs neigeux du Cambre d'Aze


Vendredi soir, Pierre, José et Christine se retrouvent chez Mayeulle pour préparer, avec les conseils d’Alain, le petit WE qui s’annonce : les couloirs neigeux du Cambre d’Aze. 



Samedi matin, réveil aux aurores pour prendre la route direction Eyne. A 11h, on attaque la marche d’approche pour faire le couloir du Vermicelle, face du Nord du Cambre d’Aze. On quitte à peine la station et José se rend compte que ses superbes chaussures d’alpinisme (modèle 1985 de chez Koflach…) sont en train de rendre l’âme. Au pied du couloir, Alain se dévoue et lui prête très généreusement ses chaussures (modernes, légères, confortables, et à peu prêt de la même pointure) sauvant ainsi notre WE d’alpinisme. On grimpe le couloir du Vermicelle à 3 (Alain étant rentré directement à la station après avoir raccommodé avec du strap les vieilles chaussures de José…il arrivera au parking « sur les jantes »). Le Vermicelles est un superbe couloir sans difficulté. Très jolie sortie et arrivée au soleil, d’où on découvre un panorama époustouflant. On redescend directement par le couloir central, bien raide, notre cordée étant déjà bien fatiguée, séchée et rafraîchie par le petit vent glacial qui balayait la crête. On prend quand même le temps de repérer le départ du couloir du Gigolo, le couloir que l’on a prévu de gravir dimanche. Une bière au coin du feu avant la tartiflette finit de nous achever. A 10 h du soir, tout le monde dort…


Dimanche matin, après une bonne nuit récupératrice, le réveil musculaire est un peu difficile mais c’est avec plus de fraîcheur que nous attaquons la même marche d’approche vers les couloirs. Arrivés au pied du couloir du Gigolo, nous ne sommes pas seuls, plusieurs cordées sont déjà lancées et il faudra ruser pour éviter la chute de quelques projectiles provoquée par leur passage. Il s’agit là d’un couloir plus technique (avec des petits ressauts), plus raide que le couloir du Vermicelle et avec une sortie acrobatique qui plait décidemment beaucoup à Mayeulle…Ensuite une superbe et longue descente bien ventée sur les crêtes du cambre d’Aze nous conduit directement devant un grand ½ de bière au bar d’Eyne où nous attend Alain.



Superbe WE bien dépaysant et ressourçant, de petits coups de soleil et beaucoup de belles images accompagneront notre début de semaine…et toujours la même question nous trotte dans la tête : à quand la prochaine sortie ?

Mayeulle

Commentaires

paul a dit…
yeahhh!! vous avez du vous regalez!! en tout cas vous avez la banane!
Thibault WALTER a dit…
Yeaaah! trop bon, ça donne envie !!!! :-)
Anonyme a dit…
C est vrai qu ils ont l air heureux!!!!! C est chouette... ;-)
Alain (prêteur sur gage!!)
Anonyme a dit…
Olé!
Ce n'est que partie remise! Dans 15 Jrs je pense avis aux amateurs

Merci Alain, notre sauveur Amen!

Josélito